Jean-Marc

Mayer

Jean Marc Mayer, lettreur, dessinateur de BD, encreur,illustrateur. Né à Strasbourg en1957, Jean Marc est tombé très jeune dans la BD comme Obélix dans la potionmagique. Ses influences :  Hermann,William Vance et Eddy Paape. Il dessine tout le temps, sur chaque coin de tableou de rideaux. Sa rencontre avec Roger Seiter fut déterminante, ilscollaborèrent ensemble sur plusieurs albums avec Johannes Roussel, ChristopheCarmona, Frédéric Pillot ou Vincent Bailly en tant que lettreur. En 1989, ilrencontre Guy Delcourt qui lui propose de lettrer 6 albums en urgence. Le 1er àvoir le jour fut Mémoire de sable de isabelle Déthan, beaucoup d’autressuivront chez Delcourt d’abord, ensuite chez Dargaud, puis ce fut la spiraleinfernale. D’autres éditeurs le solliciteront ; Glénat, Gründ (où il réalise lacouverture pour un album) Les Humanos, Semic (pour des comics comme Hulk,Spiderman…) laissant malheureusement le dessin de côté pendant 30 années pourpouvoir assumer la demande de lettrage. Ne laissant pas sa passion se consumerpour autant, il prend le temps de dessiner pour des journaux.

Nick Harter : London Apocalypse

Février

2019

YIL

Sale histoire. Londres est en proie à une situation explosive, pour tout dire apocalyptique. Un groupe d’extrémistes agissant au cœur de la capitale britannique a décidé de propager la terreur en instaurant le « nouvel ordre de l’apocalypse » ! La piste que remonte Nick Harter débute par East London, où un agent infiltré se fait repasser après avoir fourni un tuyau : une nouvelle formule du TATP existe. Une course folle commence, remonter le cours des événements avant le couvre-feu et trouver le contact qui permettra de neutraliser les terroristes. Si c’est à ses manières que l’on juge un homme, Nick fait don de soi.

Les autres auteurs

Webdesign : Tansen BEL // www.thegoldennoise.com